Ma vie privée, mes idées, mon oeuvre...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Coups de gueule

Fil des billets

lundi, mai 19 2014

Michael Jackson : vivant ou mort ?

Mort ou vif, il faut choisir... mais apparemment pas pour tout le monde.

Michael Jackson, qui était devenu pestiféré après les affaires de pédophilie supposée et sa banqueroute, est désormais à nouveau un chanteur qui rapporte !

A croire qu'il vaut mieux un chanteur à succès mort depuis 5 ans qu'un chanteur à succès vivant avec des boulets aux pieds.

Le Billboard Music Award de ce week-end aura donc vu chanter Michael Jackson chanter et danser sur scène, en direct, son dernier futur tube... jamais sorti.

Le résultat est bluffant. Je pense qu'on est bons pour profiter des morts à succès aussi longtemps qu'on le désire puisqu'ils n'ont plus à être rémunérés.

A quand la tournée mondiale This Is It maintenant qu'il n'a plus ses problèmes de santé ?

A quand une tournée mondiale du King puisqu'on peut le ressusciter ?

Non mais franchement, jusqu'où iront les producteurs pour se gaver sur le dos de leurs artistes à leur insu ?

lundi, août 19 2013

Une autre vision du marché immobilier parisien

Ne pouvant pas passer un hiver de plus dans l'appartement fissuré, humide, à température extérieure et pas aérable que j'occupe depuis 15 ans (outre une agence de location, FONCIA, qui ne répond même pas à mes recommandés signalant les problèmes au fur et à mesure et demandant une intervention), la guerre étant déclarée, je suis à la recherche d'un logement décent à un prix abordable en région parisienne (ou plus éloigné parce qu'en bossant en ligne, à la limite, une bonne connexion Internet suffirait).

Le hic, c'est qu'à l'occasion de cette recherche, j'ai fait le tour des sites d'annonces de logement, c'est un vrai délire et je ne suis pas persuadé que tout le monde ait conscience à quel point c'est devenu n'importe quoi ici et dans les grandes villes françaises.

Il y a quelques jours, je suis tombé sur une annonce d'un terrain constructible de 1600 m2 vendu 23 000 euros proche de Chartres. J'ai demandé sur Twitter et Facebook pour quelle raison on se fait chier à travailler pour payer un loyer sur Paris alors qu'on peut en fait se payer la liberté en province... la réponse qu'on m'a faite qui m'a le plus étonnée, c'est "qu'est-ce qu'on irait foutre à Chartres ?"

Dans un sens cette vision de la province m'agace, mais c'est vrai qu'il y a tout à Paris... Tellement de chose qu'on s'y ennui de la même façon qu'en province car on ne sait pas quoi faire tant tout est banal.

Aller au restau (j'inclus les fast food) ? Ce n'est même pas une sortie exceptionnelle, des lycéens aux personnes âgées, tout le monde y va au moins une fois par mois.

Faire une sortie cinéma ? Y en a des tonnes mais avec les mêmes films, donc pas un si grand choix que ça.

Profiter du soleil et traîner dans un jardin public ? Tout parisien qui se respecte le fait et les parcs et jardins sont vite impraticables.

Non, franchement, pourquoi sommes-nous tous sur Paris avec cette impression de mourir dès qu'on dépasse le périphérique pour plus de 24 heures ?

Quand j'ai regardé les prix, j'ai constaté une chose simple : un an ou deux de loyer parisien pour un studio permet de s'acheter un 2 ou 3 pièces dans les villes à 1 heure de train de la capitale.

Alors je veux bien qu'on n'ait pas autant de choix pour travailler en province ou périphérie, mais il ne faut quand même pas pousser !

Il va être grand temps que les entreprises décident de faire faire des économies à leur personnel et partent dans les villes de banlieue (comme l'a fait la SNCF en délocalisant son siège à Saint Denis). Si les entreprises partent, les employés pourront réfléchir à trouver des logements abordables plus proches de leur travail ou à la qualité de vie plus importante.

Ce qui m'a fait bondir, une fois de plus, c'est l'annonce que voici :

paris-century21-piece-a-vendre-20130819.jpg

Passons sur le fait que ce soit Century 21, ça aurait pu être n'importe quelle autre agence immobilière dans Paris.

Pour vous situer, je paye 850 euros hors charges pour le 60 m2 de 3 pièces que j'occupe donc depuis 1998. Au prix du marché, ce logement (en passant par une agence) serait plutôt à la location pour au minimum 1600 euros. Ceci explique sans doute le silence de FONCIA, mais ce n'est pas le sujet.

Le studio de 16 m2 proposé dans cette annonce est donc loué 680 euros hors charges. Il est dans un immeuble ancien et sur Gambetta qui n'est pas le quartier le mieux côté de Paris.

Cette pièce, appelons un chat un chat, est vendue 185 000 euros, avec son locataire.

L'agent immobilier qui a rédigé l'annonce a qualifié ce logement de bancable puisqu'il offre une "bonne rentabilité". En faisant un prêt sur 30 ans, le locataire ne pourrait même pas se payer cette pièce ! Je me demande où est la rentabilité dans ce cas, mais passons.

La pièce a été refaite à neuf, mais est de niveau énergétique E, probablement livrée avec un chauffage électrique qui doit être à fond tout l'hiver pour ne pas se les geler.

Franchement, vous trouvez ça normal de payer 680 euros hors charge pour une pièce avec balcon dans un immeuble ancien qui donne sur une rue avec des immeubles récents ? A ce prix là, c'est pas les m2 qu'on loue, c'est la vue, non ?

Il y a trop de chercheurs de logement pour pas assez de places, des immeubles sont en rénovation ou construction dans tous les quartiers, la mairie fait ce qu'il faut pour augmenter ses capacités d'accueil en logement social, mais voilà, ça ne suffira jamais.

Ce qui est dingue, c'est que tout le monde semble résigné. Les prix sont chers, faut faire avec... ou se barrer. J'ai donc opté pour la seconde solution.

En face de chez moi, une résidence sera livrée le mois prochain. Le 4 pièces en premier étage avec balcon pour un total de 88,48 m2 était commercialisé à 860 000 euros. Sur Bretigny sur Orge, un 5 pièces de l'écoquartier en cours d'aménagement pour 91 m2 de surface habitable et 70 m2 de jardin, on ne demandait que 290 000 euros. Presque 3 fois moins pour le double de surface (en comptant la terrasse et le jardin). Et vous savez quoi ? Bretigny, c'est à 30 minutes en RER C. Il n'y a sans doute rien à faire sur place, mais 30 minutes pour plus d'espace dans un cadre moins pollué, pourquoi s'entasser dans Paris ?

Les gens sont fous d'acheter ou de louer sur Paris. Ca me dépasse complètement. La décision qui me trottait en tête depuis plusieurs années, que j'aurais du prendre l'an dernier, est donc en bonne voie : partir d'ici. Reste à voir où j'atterrirai d'ici fin septembre.

mardi, avril 16 2013

La presse en ligne et les livres sont bourrés de fautes de français

J'en ai un peu marre de lire les journaux en ligne, certains magazines papier et des livres (numériques ou pas) bourrés de fautes qui auraient pu être évitées.

Que les éditeurs et organismes de presse n'aient plus les moyens de payer des correcteurs compétents (ou ne veuillent plus passer du temps à se relire avant publication sous prétexte que tout est fait dans l'urgence), je veux bien l'accepter (de toute façon les correcteurs sont tous proches de la retraite et les jeunes générations sont loin de pouvoir leur arriver à la cheville), mais il y a quand même des limites.

Des journaux d'envergure nationale ou internationale et des sites web fréquentés par plusieurs centaines de milliers de personnes par jour devraient au moins respecter leurs lecteurs et leur proposer des textes français en français !

Les verbes absents des phrases, des mots en double, des mots inversés avec d'autres, des termes employés sans raison, des expressions françaises écorchées, des mots partis à l'impression pour tenir dans la colonne imprimée, ça ne devrait pas exister (et pourtant on en trouve aussi dans des manuels scolaires) !!!

Qu'ils ne veuillent ou ne puisse pas payer quelqu'un pour tout relire avant d'imprimer ou mettre en ligne, soit. Mais qu'ils utilisent au moins les fonctions de correction proposées par leurs logiciels de saisie (traitements de textes, navigateurs, logiciels de PAO). Et s'ils n'arrivent pas à s'en servir, il peuvent toujours acheter la référence en matière de correction de textes: Antidote de Druide.

Ce soft ne coûte pas cher (moins de 100 euros sur Amazon pour 3 postes installés) et permet d'apprendre de ses erreurs tout en fournissant un résultat impeccable. Ce serait la moindre des choses pour arrêter le massacre de la langue française et l'accentuation de l'illettrisme des masses.

En plus, Antidote peut aussi servir en SEO : il inclut plusieurs dictionnaires dont un dictionnaire de synonyme et ses fonctions statistiques permettent de repérer les redondances et certaines formulations qui peuvent améliorer ou nuire au référencement d'un article. C'est LE soft à posséder lorsqu'on écrit des textes pour des livres, des journaux ou des blogs.

jeudi, février 28 2013

Nul n'a le droit de faire du profit sur la vie d'autrui !

Cette photographie a circulé ce matin sur Facebook. Une poissonnerie annonce que ses poissons ne contiennent pas d'hippocampe (aussi appelé "cheval des mers").

ferme-du-pecheur-sans-cheval.jpg

Sous couvert d'une bonne blague en cette période où on retrouve de la viande de cheval dans de plus en plus de plats cuisinés surgelés (ou en boite) en complément de viande de boeuf, cette photo risque cependant d'être prochainement un argument de vente !

Il y a quelques jours la Comission Européenne autorisait la réutilisation des farines animales pour nourrir les animaux d'élevage, notamment les poissons.

Cette réintroduction d'un produit illégal depuis les problèmes des vaches folles et le lien qui a été fait avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob va donc à nouveau servir à nourrir les animaux que nous consommerons.

Sous couvert de produire toujours plus en payant le moins possible, les industriels de l'agroalimentaire vont donc rejouer aux apprentis sorcier et donner de la nourriture animale impropre à la consommation par l'homme à des animaux qui jusque là étaient nourris avec des protéines végétales. Pour faire toujours plus de profits, ils vont recommencer à vendre de la nourriture dangereuse pour l'homme. Il n'y a en effet aucune raison qui ferait que les poissons nourris par des farines animales soient moins dangereux pour nous que les vaches nourries de la même manière il y a 20 ans.

A force de jouer aux cons, ils vont contribuer à générer de nouvelles maladies qui impliqueront de nouvelles recherches coûteuses et de nouveaux traitements. Ils vont aussi réussir à se mettre définitivement la population à dos, comme le font de plus en plus les banques depuis quelques années (y a qu'à voir leurs pubs pour se refaire une bonne réputation et de proximité avec leurs clients).

L'avantage, c'est qu'avec ces conneries, ils contribueront à diminuer la population mondiale valide et relanceront les emplois dans le tertiaire. Les bénéficiaires pourront ainsi passer leurs journées à aider ou supporter des personnes limitées par des handicaps divers liés à l'alimentation de leur alimentation.

Ceux qui doivent être contents, ce sont les producteurs roumains de viande de cheval. Comme ils pourront difficilement continuer à l'écouler dans notre viande de boeuf, ils vont pouvoir les revendre en farines animales.

Et ceux qui en paieront le prix sur le long terme, ce sont une fois de plus les consommateurs qui n'ont pas d'autre choix que de faire confiance à ceux qui leur proposent de la nourriture, ou arrêter de consommer des produits industriels et se trouver un lopin de terre pour y cultiver leur jardin.

Le 1er juin 2013, des industriels recommenceront à faire mumuse avec la nourriture. En attendant, signons la pétition en faveur de l'interdiction définitive de l'utilisation des farines animales comme nourriture !

vendredi, décembre 28 2012

Dis tonton, c'est quoi un livre numérique ?

Entre le développement de sites Internet, d'applications sous Windows et de jeux pour smartphones, je distribue, édite et écris aussi des livres numériques. Du coup, pour moi, la notion de livre numérique correspond à une version numérique d'un livre. Logique, non ?

Quand on parle de livre numérique, je comprends ebook, et vice versa.

Matériellement (ou immatériellement plutôt), un livre numérique est censé correspondre à un fichier que l'on peut lire sur un appareil numérique (liseuse, ordinateur, tablette, smartphone) ou dans un logiciel, où que l'on soit, sans avoir forcément de fil à la patte (que ce soit un câble d'alimentation ou une connexion 3G à Internet).

C'est en tout cas la définition adoptée en France suite à sa parution au Journal Officiel du 4 avril 2012, tel qu'indiqué sur Wikipédia.

Du coup, lorsque je vais sur le site d'un éditeur de livres, qu'il propose une version numérique, je m'attends à ce que ça y corresponde.

N'étant pas plus que cela fan de la version papier des livres qui s'accumulent un peu trop chez moi et dont je tente de me débarrasser (sans les jeter) avant mon prochain déménagement, je n'achète désormais que de la lecture numérique et limite au maximum la consommation d'arbres imprimés.

Les Editions ENI font une promotion en ce moment sur leurs livres numériques et proposent 25% de réduction pour tout achat avant le 2 janvier à condition d'indiquer BESTSELLERS2012 dans le champ promotion du panier d'achat.

Comme ils proposent des ouvrages qui m'intéressent, histoire de me mettre un peu à jour sur Dojo, Jquery et le HTML5, j'en ai profité tout à l'heure pour faire quelques achats numériques. La commande s'est bien passée, le paiement aussi et la livraison s'est faite dans les secondes qui ont suivi... mais voilà, en guise de livre numérique, ENI ne propose pas de livre numérique mais un site web de consultation des ouvrages achetés. Par moyen d'obtenir un PDF à lire quand on veut sans connexion web.

Je les ai contacté afin de leur faire part de mon étonnement. La réponse est arrivée dans l'après-midi.

Ils m'ont confirmé qu'ils ne proposent pas de version indépendante de leurs livres, contrairement à ce que font d'autres éditeurs. Comme je le leur demandais ma commande a été annulée dans la foulée, sans que je n'ai à ronchonner sur ce point (publicité mensongère, abus de langage, toussa).

Du coup, je ne commanderai plus chez eux, mais je conserve une bonne image de leurs services car ils n'avaient en rien l'obligation de rembourser !

La loi française sur la VPC est claire à ce sujet: seuls les biens physiques non personnalisés peuvent être retournés dans les 7 jours, dans le cadre d'une livraison numérique ou d'un service dont l'utilisation a été entamée, le commerçant fait ce qu'il veut. Les Editions ENI ont donc décidé de me rembourser et je les en remercie.

Passons sur le problème d'abus de langage sur "livre numérique" car ils n'en vendent pas mais fournissent une version numérique consultable sur Internet de leurs livres.

Le pourquoi d'une telle pratique est simple : limiter le piratage et la diffusion massive d'ouvrage sans que les personnes ayant bosser à leur création ne touche leur juste rémunération.

Dans ce domaine, plusieurs optiques :

  • certains, comme Eyrolles, vendent une version PDF avec marquage de chaque page,
  • d'autres, comme Editions ENI ou O'Reilly (ça fait un bail que je n'ai pas vérifié, mais c'était le cas il y a quelques années), un accès en ligne,
  • d'autres encore fournissent une consultation par l'intermédiaire d'un programme (avec parfois une version tablette / smartphone),
  • d'autres enfin fournissent la version numérique du livre en faisant confiance à leurs clients (et en croisant les doigts pour que le fichier en question ne circule pas trop),
  • d'autres enfin distribuent delivres numériques gratuitement lorsqu'ils sont libres de droits comme Ebooks libres et gratuits ou Gratuibook.

Dans un monde où l'édition se porte bien (en quantité de sorties), mais où les ventes en papier diminuent, les éditeurs se cherchent... et les libraires se meurent !

Le problème dans tout ça est simple : le prix des ouvrages papier, le prix des leur version numérique et le nombre d'exemplaires qui circuleront sans être achetés pour chaque vente réalisée. Comme toujours, ce sont les clients sérieux qui pâtissent des mesures antipiratage (comme ces putains de 10 minutes incontournables d'avertissements, pubs et autres infos à la con en début de chaque DVD du commerce sans parler des taxes honteuses pratiquées sur tout support d'enregistrement informatique dès le moment où il est susceptible de stocker musiques ou films).

Un jour, peut-être, les fabricants, créateurs et diffuseurs comprendront qu'il faut faire confiance à leurs clients et qu'il y a un effet de masse sur les produits numériques permettant de jouer beaucoup plus sur les prix qu'ils ne le font actuellement. Aucune mesure de protection ne permet de limiter ou arrêter le piratage, alors autant arrêter de les payer, baisser les prix et permettre à plus de monde d'acheter pour concurrencer le marché du tout gratuit que sont certains sites Internet illicites trop fréquentés.

Tout ça pour dire que pour moi, un livre numérique se doit d'être un livre numérique... et pas un site Internet de consultation de pages web sur lesquelles auraient été copiées les pages du livre papier.

vendredi, juillet 15 2011

Gueulante : les industriels se foutent de nous !

Il y a un truc qui m'agace de plus en plus avec les produits alimentaires : la généralisation des emballages à ouverture facile.

La plupart du temps ces emballages impliquent une augmentation du prix du produit et n'apportent rien de plus. Jusqu'à maintenant un couteau ou des ciseaux suffisaient pour ouvrir un sachet de fromage râpé. Maintenant il faut en plus se battre avec la fermeture qui officiellement est facile et en réalité résiste !

Arrêtez de faire des choses faciles qui n'apportent aucune plus valus et ne sont faciles que pur vous : baisez les prix !!!

mercredi, octobre 13 2010

Burger King reviendrait en France... et alors ?

C'est fou comme l'effet papillon peut être amplifié en rumeur bien saoulante et polluante dès que ça touche à un sujet sensible.

Prenons l'exemple qui fait couler beaucoup d'octets sur ma twitlist depuis deux jours : Burger King réinvestirait le marché français.

Bizarrement, ça fait des mois qu'on l'entend dire régulièrement, mais à la limite je m'en fous. A l'époque où ils avaient encore des restaurants sur Paris, j'avais testé et finalement en était revenu à Quick. Me demande bien pourquoi d'ailleurs, mais passons.

Ce qui m'affole, c'est que tout ça vient de la simple création d'un compte Twitter au nom du fast food américain, avec comme raison la distribution de goodies pour la promotion de la marque en France avant son grand retour tant attendu (mais par qui ???).

Burger King ferait-il peur à Quick et McDo ?

Feront-ils les mêmes erreurs que leur homologue franco-belge et proposeront-ils des viandes discriminatoires ?

Nous offriront-ils à nouveau des hamburgers végétaliens ou bios (comme semble vouloir le faire Quick) ?

Et puis surtout, car c'est la question la plus importante, que viendrait faire Burger King dans un pays déjà saturé en fast food et distributeurs de repas rapides et dégueulasses ? Surtout qu'ils s'y sont déjà cassé les dents !

Moi, je trouve qu'ils sont très bien où ils sont. Qu'ils viennent pas embêter Ronald et Quickie, Flinchy et leurs potes. Ca sert à rien de venir nous pourrir encore plus nos rues et contribuer au remplissage des salons d'attente des instituts d'amaigrissement !

Bon, ce qui est amusant c'est que le buzz s'entretient en chanson comme on peut le voir sur le blog de Julien. (au passage, je tiens à dire que j'aime bien le jaune, surtout s'il a un coeur fondant de chocolat... M'Ms for ever, même whoper !)

lundi, août 30 2010

A mort les spammeurs !!!

Vous l'avais-je déjà dit ? Je hais les spammeurs !!!

J'ai passé et perdu la journée à faire du ménage dans ma boite à lettres professionnelle : 47911 emails supprimés et la boite à lettre qui a planté toute la journée jusqu'à il y a à peine une demi-heure. Je suis passé de 1,1 Go d'emails à 435 Mo.

D'un autre côté, entre deux plantages et lenteurs pour filtrer les emails à virer, ça m'a aussi permis de faire un peu de vide dans les 1 mètres de revues et autres publicités papiers accumulées sur mon bureau. C'est fou ce que ça fait du bien d'avoir un peu de place derrière moi pour y réfléchir à nouveau.

Le hic dans tout ça, c'est que je n'ai pas pu avancer sur les développements qui étaient prévus pour aujourd'hui, du coup un jour de retard de plus...

L'avantage, c'est que mon ordinateur tourne un peu plus vite, forcément, 600 Mo de swapping en moins, ça se ressent !

mardi, août 24 2010

Dites, les filles, ne rêvez pas !

Décidément, dans la catégorie spammeurs, y a vraiment de tout !

Cette fois-ci, en faisant mon tri, je tombe sur des emails de deux gamines qui se prennent pour des putes de luxe...

Coucou

Merci pour votre réponse. Nous sommes 2 belles etudiantes de 19 et 20 ans Sarah mesures 1m63, 55 kg, 85 B, et mince, et moi Lorene mesures 1m68 59kg 90D. Nous recherchons donc un homme ou cpl mignon mais surtout sympa, doux, attentif et charmant !

Ce serait pour faire une rencontre inoubliable. Avec nous trois sodomie, oral sans condom nous t'embrassons avec la langue, éjaculation dans la bouche etc.. Nous ne conaissons pas des limites. Nous pouvons vous inviter chez nous, ou nous pouvons nous déplacer. lundi 11h-24h, mardi 13h-24h, mercredi /, jeudi /, vendredi 11h-23h, samedi et dimanche 12h-24h. Nous aimons aussi des sorties dans des clubs échangistes . Le prix par fille: 1/2 hr: 35 E 1 hr: 45 E ou 200 E pour une nuit. sommes des amateurs, mais nous vous donnons un service super et inoubliable.

Nous pouvons recevoir mais aussi nous déplacer.

Bissous Sarah et Lorene

Y a un moment faut arrêter le délire, vous ne croyez pas ?

mercredi, mars 24 2010

On n'est vraiment pas aidés quand on est cybercommerçant...

Ce matin, j'ai eu un appel d'une inconnue qui me dit qu'elle n'a pas reçu sa commande.

Pas de numéro de commande, pas de numéro de facture, pas de nom, pas de téléphone et pas d'email... je ne sais même pas ce qu'elle a commandé. Et elle espère que je vais la rappeler pour résoudre le problème ?

La seule chose qu'elle m'a laissé, c'est un numéro de transaction, qui ressemble à un numéro chez Paypal. Bien entendu, il n'existe pas non plus (soit j'ai mal compris le numéro, soit ça ne me concerne pas).

Ce ne serait pas la première fois qu'on appelle chez nous pour une commande passée ailleurs, mais là, j'peux même pas savoir ni lui donner les renseignements que je pourrais avoir.

Pas de chance pour elle... faudra qu'elle rappelle dans la journée à un moment où je suis là ou pense à laisser ses coordonnées.

jeudi, mars 11 2010

PaypalScript : méfiance, méfiance et encore méfiance

Il y a beaucoup d'offres de scritps en tout genre sur le web, je ne sais plus par l'intermédiaire de qui, mais je suis tombé sur Paypal Script il y a quelques semaines.

Comme j'avais envie d'y jeter un coup d'oeil, qu'il était pas cher, je l'ai acheté... et l'ai testé cette nuit.

A 7, 15 ou 20 euros, même combat : ce script n'est pas opérationnel !

En plus, d'être bogué, il ne respecte pas les droits à la propriété intellectuelle de son auteur... qui l'a mis gracieusement à disposition des internautes sur son site il y a quelques années ! Et ce qui est encore plus dingue, c'est que le script d'origine fonctionne bien, lui...

Alors que quelqu'un s'amuse à vendre des trucs que l'on trouve gratuitement, ok, pourquoi pas. En revanche, qu'il y ajoute des bogues le rendant inutilisable, ou qu'il retire la licence et les informations de copyright qui devraient y rester, je dis non !

Ne cautionnez pas ces pratiques : n'achetez pas ce script et n'en faites pas la promotion !

Le script bogué est notamment disponible depuis la plateforme d'affiliation 1TPE à l'adresse suivante : http://go.XXX.yannou974.2.1tpe.net/ et pointe vers http://www.yannlegros.com/aff/paypalscript/fr/

Le script original opérationnel (mais avec des coquilles dans les textes en anglais, ce qui permet d'établir l'antériorité et la provenance) est disponible depuis cette page : http://www.ngcoders.com/php/selling-digital-goods-with-paypal-ipn-and-php

Si vous voulez un petit logiciel simple à utiliser pour gérer vos paiements par Paypal, vous pouvez vous servir de l'original, gratuit et librement diffusable à condition de laisser le ZIP en l'état, avec son fichier de licence.

vendredi, février 19 2010

Un monde de tarés ?

Franchement, qu'un golfeur, Tyger Wood, mari trompeur, en soit réduit à s'excuser devant les télévisions du monde entier, je trouve ça lamentable.

Les Etats-unis, pays des libertés, est de pire en pire et va peut-être falloir arrêter l'hypocrisie et la pudibonderie mal placée.

Dans un pays où on a le droit de porter une arme et de dire ce que l'on veut tant qu'on ne critique pas le Président, tromper sa femme semble être la pire des choses à pas faire. C'est vraiment le monde à l'envers !

mercredi, février 3 2010

La législation de la vente à la sauvette et le téléchargement illégal

En lisant le titre de ce billet, vous vous demandez sans doute ce que je veux dire, et bien rassurez-vous, ça vient et vite même !

Vous n'êtes pas sans savoir que télécharger des oeuvres musicales ou visuelles est globalement interdit lorsque leurs auteurs ne disent pas le contraire ou que le site ne paie pas les droits liés à la diffusion de ces oeuvres. En France, on a un boulet qui va bientôt entrer en action (pour rien) sur le web, c'est HADOPI.

HADOPI est chargée de récolter les adresses IP trouvées par une société privée mandatée par des majors (ou sociétés de production, d'édition ou de gestion de droits d'auteurs), de les transmettre aux fournisseurs d'accès concernés, et de faire envoyer des emails d'avertissement puis de lancer des procédures avec amende et coupure de la connexion Internet à la clé.

HADOPI surveillera les réseaux P2P puisque ce sont les seuls à pouvoir être "surveillés" (comprendre "espionner"), mais le téléchargement n'en est plus là... et la diffusion d'oeuvres sans paiement des droits s'est tellement démocratisée qu'il y a maintenant des réseaux de vendeurs à la sauvette qui s'y sont lancés.

Si vous êtes sur Paris, vous avez peut-être croisé des vendeurs de cigarettes Marlboro marocaines à la sortie du métro Barbès, sur les boulevards autour, et dans certains points chauds de la capitale. Il y avait aussi les vendeurs de posters divers, de jouets pas aux normes et autres babioles clinquantes pour amuser les gamines ou leurs mères à pas cher.

Désormais, nous avons aussi droit à la vente de DVD gravés au burin... sans autorisation pour la diffusion, ni bien entendu pour la revente.

Pour acheter à pas cher des oeuvres déjà sorties en DVD, vous pouvez par exemple arpenter en journée les couloirs de la station République où se sont installés ces vendeurs à la sauvette. Ils font les choses bien : une pochette plastifiée, un DVD gravé et une copie de la jaquette pour montrer ce qu'ils vendent.

Ce que je trouve dingue, c'est que cela fait plusieurs fois en deux mois que je passe devant et qu'ils ne semblent pas avoir été inquiétés par les autorités.

On nous gonfle à foutre des hommes en armes partout au point de nous plonger dans un climat d'insécurité plus grand que s'ils n'y étaient pas, et ils ne font même pas le ménage... Mais que fait la police ?

vendredi, janvier 29 2010

Droit d'auteur ? Qu'est-ce qu'on en a à foutre ?

Ce que je trouve assez drôle à lire sur de très nombreux sites, blogs ou profils Facebook pompant photos et vidéos sur d'autres sites, sans demander l'autorisation ni se poser de question, c'est ce genre de phrases :

Sauf mention contraire, toutes les photos et vidéos publiées sur XXX sont protégées par les lois sur le copyright et appartiennent à leurs auteurs ou ayants droits respectifs. Si vous êtes propriétaire d'une photo ou vidéo publiée ou si vous apparaissez sur une photo ou êtes mentionné dans un article et que vous souhaitez exercer votre droit à la vie privée ou aux droits d'auteur, merci de me contacter afin que je puisse traiter votre demande.

Non seulement ils sont conscients que ce qu'ils volent n'est pas libre, mais en plus ils proposent dans leur grande générosité de faire le ménage si par inadvertance le propriétaire de l'un de ces contenus (photo ou vidéo) venait à tomber dessus.

Vive l'hypocrisie généralisée...

lundi, janvier 25 2010

Décidément, c'est la journée !

Voici un communiqué de presse daté d'aujourd'hui :

"L'Association pour la Diffusion de la Bible" (www.evangile.eu) est heureuse d'annoncer l'opération "un évangile pour chaque foyer" qui aura lieu en février 2010, en collaboration avec des églises protestantes évangéliques de la région.

Plus de 300.000 évangiles de Marc (évangiles de poche en format 12x17, 32 pages) sont actuellement en cours d'impression.

En février 2010 (probablement deuxième semaine), ils seront diffusés dans toutes les boîtes aux lettres par une société spécialisée : sur Toulouse, Balma, l'Union, Fronton, mais aussi Mazamet, Graulhet, Villemur sur Tarn, etc...

L'évangile gagne à être connu. D'abord parce qu'il raconte la vie et la mort d'un homme pas comme les autres : Jésus de Nazareth. Ensuite parce, comme l'évangile le déclare à propos de lui-même, "Il est une puissance de salut pour quiconque croit".

Dans l'absolu, je n'ai rien contre la Bible, le Coran ni toute autre religion tant que leurs adeptes ne décident pas de tuer ou emprisonner ceux qui ne pensent pas comme eux... ni ne tentent de les convertir par la force.

Ce que je trouve fou dans notre pays, c'est que des sociétés puissent créer des émeutes en promettant de distribuer de l'argent dans les rues de la capitale, que la préfecture de Paris interdise la distribution de sextoys aux passants dans le Marais (là, je suis plutôt d'accord, y a quand même des gosses qui y circulent, c'est pas comme à Pigalle !), mais qu'une association se décide à dépenser une fortune pour imprimer et distribuer une version de la vie de Jésus, là, ça me dépasse.

Non seulement ils vont générer de nombreux déchets supplémentaires, mais en plus ils vont incommoder les personnes qui ne veulent pas entendre parler de cette religion, appartiennent à une autre ou ont tout bonnement déjà subi des préjudices liés à la religion en général (mine de rien la liste pourrait être longue vu que les religions ont de tous temps et continuent à tuer et torturer de nombreuses personnes de part le monde).

Ils ont vraiment du blé à foutre par la poubelle ? Qu'ils le passent plutôt dans l'aide aux sans abris, aux Restos du Coeur ou pour les démunis !

Vous avez hérité de millions ? Organisez donc mon mariage !

Je veux bien m'efforcer de voir les choses de la façon la plus positive qui soit, mais y a vraiment des jours ou la coupe déborde et qui me font basculer du côté obscur. Je viens de recevoir plusieurs exemplaires de cet email que je vous livre tel quel :

Bonjour Mr / Mme

Je suis Mr BRUNO LEPONT , je vous fait part de ce message afin de solliciter vos services concernant l'animation de mon mariage .

En effet, dans le soucis d'avoir un groupe européen pour diversifier et enrichir les animations , je voudrais que vous contribuiez à l'animation des cérémonies. Je vous ai connu par le web , ou j'ai pu voir votre descriptif et d'autres détails qui m'ont motivé a vous contacter .

Je vous communique alors les informations concernant les cérémonies : Lieu : Résidence Famille LEPONT - Salle climatisée de 80 places Date : du 18/03/2010 au 22/03/2010 ( inclus ) Heure : 21 h - 22h ( vous aurez environ 1 h de prestation / Jour ) Nombres d'invités : 79 personnes Pays : Égypte ( Afrique ) Ville : Le Caire

Veuillez SVP me faire votre proposition d'animation pour ce type de soirées ( dîner ) , ainsi qu'un devis .

Concernant votre déplacement et le règlement du cachet, voici nos conditions :

* Nous assurons à 100% l'hébergement et la restauration Hôtel 3 étoiles à proximité du lieu de prestation (Ligne Accor) . * Nous assurons a 100% le transport depuis votre région ( veuillez vous renseigner auprès d'une agence de voyage et inclure le montant total dans le devis des prestations ) .. * Vous serez accueillis a l'aéroport , et accompagnés a l' hôtel . * 50 % du cachet vous est réglé en avance par virement bancaire , et le solde sur place avant votre première prestation .

Au cas , où ces conditions vous conviennent , veuillez SVP me faire parvenir un devis , afin que je puisse l' analyser et que vous puissiez me faire parvenir par la suite un contrat d'engagement pour officialiser tout ce qui a été énoncé .

Vous devez aussi me faire parvenir votre fiche technique pour la location de votre matériel, lorsque je serai de retour au Caire , vu que je suis actuellement à Abidjan ( Côte d'ivoire ) pour une mission de travail .

Pour plus de d'informations mon numéro de téléphone est (+225) 66144593 . Veuillez aussi vous renseigner sur les conditions d'entrée en Egypte , vu le peu de temps que nous avons .

Vous pouvez me répondre sur mon adresse personnelle : cireslouis@yahoo.it En attente de vous lire ,

Cordialement , Mr BRUNO LEPONT (+225) 66144593

Du lard ou du cochon à votre avis ? Sans doute ni l'un ni l'autre, l'émetteur réel doit être statistiquement musulman, mais ça n'a rien à voir avec le problème.

Il se trouve qu'une fois de plus des connards ont décidé de plumer des gens honnêtes ou couillons de part le monde. Cette fois-ci, ils ne proposent pas d'hériter de l'argent sale de leur père ou grand père premier ministre ou président déchu d'une bourgade inconnue d'Afrique, ils proposent plus de nous demander une prestation de service.

Je veux bien que des gens contactent des européens suite à la lecture de leur site, pour de l'organisation de fiestas ou autres, mais de là à envoyer cet email à des gens qui n'ont rien à voir et en masse, c'est quand même très louche.

Et ce qui est encore plus louche, c'est que dès cet email, sans doute pour justifier l'envoi de documents sur place, il nous recause une fois de plus d'Abidjan en Côte d'Ivoire, haut lieu d'hébergement d'escrocs en ligne...

Non, mais franchement, vous y croyez, vous, à ces propositions géniales ?

Ils ont pas autre chose à foutre que de tenter d'escroquer tout le monde ? Y a pourtant tant de choses utiles à faire dans leur pays comme partout à travers le monde !!!